Le frelon géant, aussi appelé frelon géant du nord ou frelon géant japonais, est un dangereux insecte originaire d’Asie. Redoutable prédateur d’abeilles et de guêpes, il représente également un véritable enjeu pour la santé humaine en raison de la toxicité de son venin. 

Reconnaître le frelon géant

Vespa mandarinia se distingue des autres frelons par son imposante taille : 4 à 5 cm pour la Reine, 2 à 4 cm pour les ouvrières. Cela en fait la plus grande espèce connue d’insectes sociaux. Son dard est particulièrement long (jusqu’à 6 mm, ce qui lui permet de transpercer certaines combinaisons d’apiculteurs). En outre, sa forme permet, contrairement à celui des abeilles domestiques, plusieurs piqûres successives. Aussi, on peut le reconnaître à l’aide de sa coloration : tête jaune-orange, ailes brunes, thorax noir et abdomen rayé de brun et de jaune.

Son nid est la plupart du temps construit dans le sol, souvent à proximité des racines d’un arbre. A noter qu’un nid mature compte environ 3000 individus. L’insecte recherche sa nourriture dans les 2 kilomètres autour du nid, mais le vol peut facilement atteindre les 8 kilomètres.

photographie HD photo frelon géant vespa mandarinia insecte dangereux guêpe géante
Crédit photo : Yasunori Koide, CC BY-SA 4.0.

Frelon géant et santé humaine

L’espèce représente principalement un enjeu environnemental en sa qualité de prédateur d’hyménoptères sauvages (guèpes, abeilles, frelons, etc.) et notamment des abeilles domestiques. Il n’en est pas moins dangereux pour les humains. En effet, il n’est pas rare de voir apparaître son nom dans les rubriques de faits divers, comme en 2013 lorsque cette seule espèce s’était rendue responsable de 42 décès et de plus de 1600 blessés dans la province chinoise du Shaanxi1. Au Japon, ce frelon cause à lui seul près de 40 morts par an.

Des chiffres que l’on peut mettre en comparaison avec la France, où les piqures d’hyménoptères causent une quinzaine de morts par an (abeilles, guêpes, frelons cumulées).

Du fait de sa taille, la dose de venin injectée est plus importante que pour les autres hyménoptères. De plus, chaque individu peut piquer plusieurs fois. Sa piqûre, particulièrement douloureuse, peut donc être, chez l’Homme, à l’origine d’un risque de réaction toxique, en cas de piqûres multiples, mais surtout d’un risque de réaction anaphylactique (réaction allergique, indépendante de la dose injectée) pouvant entraîner la mort (comme avec les autres espèces d’hyménoptères).

Répartition

Le frelon géant est originaire des forêts tempérées et tropicales d’Asie du Sud-Est. Ainsi, on le trouve principalement en Inde, Birmanie, la Thaïlande, le Laos, le Viêt Nam, le Cambodge, la Chine, la Corée du Sud et le Japon.

Au cours des années 2019 et 2020, plusieurs observations ont été signalées dans l’État de Washington, aux Etats-Unis, ainsi qu’en Colombie-Britannique, au Canada.

Il n’a à ce jour jamais été détecté sur le continent européen.

 

Un impact environnemental non négligeable

Tout comme le frelon à pattes jaunes – anciennement appelé Frelon asiatique (Vespa velutina), la principale nuisance qu’impliquerait son installation sur nos territoires serait plutôt liée à sa condition de prédateur des abeilles. Il est susceptible d’anéantir, en quelques heures seulement, une colonie entière de ces pollinisateurs. Contrairement aux frelons Vespa velutina chassant les abeilles devant la ruche, le Vespa mandarinia tue d’abord les abeilles gardant l’entrée pour ensuite piller les larves d’abeilles à l’intérieur de la ruche.

Notre podcast sur les frelons à pattes jaunes, dans lequel Christian Boivin évoque aussi le frelon géant :

Les bons gestes

A l’instar des autres abeilles et guêpes, les frelons géants n’attaquent que lorsqu’ils se sentent menacés.

En cas de piqûre, vérifiez que le dard n’est pas resté coincé dans la peau. Après nettoyage et désinfection de la plaie, vous pouvez, pour soulager la douleur, déposer de la glace sur la zone piquée.

En cas de réaction allergique ou anaphylactique, rendez-vous immédiatement dans une pharmacie ou aux urgences les plus proches afin de recevoir un traitement approprié.

Un grand merci à notre relecteur Christian BOIVIN, inspecteur phytosanitaire chez FREDON PACA.

Rédaction : Tristan GRAUSI, FREDON France

Sources

« Chine : un frelon tueur a fait 41 victimes depuis juillet », Le Parisien, 3 octobre 2013.

Douglas Main, « Pourquoi les piqûres de frelons géants sont-elles si douloureuses ? », National Geographic, 18 mai 2020.

Nathalie Guellier, « Le frelon géant d’Asie, pas (encore) présent en Europe », Le Monde, 4 juillet 2020.

James Honeyborne, Le moine et la reine des frelons, France 5, 2006

Photographie de couverture : Gregory Mihaich – certains droits réservés (CC BY-NC-SA)